4651 Views |  1

PSYCHO. L’INFIDELITE MASCULINE VS L’INFIDELITE FEMININE

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ai choisi d’aborder le sujet de l’infidélité dans le couple.Je tiens tout de suite à préciser que mon but n’est pas de donner les raisons qui poussent un homme ou une femme à être ou à devenir infidèle. Je ne dispose pas de recette magique, je vais plutôt expliquer les mécanismes psychiques qui sont en jeu, ce qui pourra, j’espère, aider les couples qui font face à l’infidélité.

DU COTE DES FEMMES  

Je pense qu’une femme peut difficilement aimer deux hommes à la fois, à cause du sentiment de loyauté. Quand elle trompe, lorsqu’elle entretient une liaison extra-conjugale, elle finit souvent par quitter son ancien partenaire. Ou alors si elle ne le fait pas, elle trompera sans aucun sentiments, à la recherche du plaisir charnel par exemple . C’est ce qui explique aussi le fait qu’une prostituée puisse avoir une vie de couple ; elle peut vendre son corps sans s’attacher à d’autres hommes. Ces derniers, ses clients sont souvent troublés par cette conduite. Lorsque j’ai réalisé un stage auprès d’un service qui soutient les prostituées à Bruxelles, beaucoup m’ont rapporté que leurs clients finissaient par tomber amoureux d’elles, et ils étaient interloqués que cela ne soit pas réciproque. Je ne dispose par d’expérience professionnelle avec des hommes qui se prostituent, mais j’ai suivi une série américaine, Hang, qui relate le récit d’un homme qui devient gigolo pour ne pas perdre sa maison ainsi que la garde partagée de ses enfants, suite à son divorce, à cause des difficultés financières. Cet homme s’est vite montré incapable de faire ce grand écart psychique comme ses homologues féminins, il s’attachait souvent, tombait parfois amoureux de ses clientes et finissait par leur offrir gratuitement ses services.

À la différence de l’homme qui se demande ce qu’a de plus que lui cet autre sur qui sa partenaire a jeté son dévolu, la femme trompée se demande souvent ce qu’elle a pu bien faire pour que son homme la trompe. Elle remet en question ce qu’elle représente aux yeux de son partenaire, la foi qu’il peut avoir en elle, quitte à accepter cet écart de conduite le temps peut-être de s’améliorer et le récupérer (beaucoup de femmes trompées ne sont que rarement étonnées lorsque leur conjoint avoue leur infidélité, elles disent qu’elles le savaient ou le sentaient). Elles tiennent à celui qu’elles ont choisi à l’image de leur père , c’est pour cela par exemple qu’elles aiment qu’il soit toujours le même, ne change pas, s’habille de la même façon comme lorsqu’elles sont tombées amoureuses de lui, arbore la même coiffure, etc. Les femmes sont fidèles à une image figée d’un homme.

DU COTE DES HOMMES 

L’homme par contre est aux prises avec deux images de la femme, celle de la sainte et celle de la putain. C’est comme cela que l’explicite Sigmund Freud, père fondateur de la psychanalyse. La sainte est à l’image de sa mère, cette femme qui a pris soin de lui au début de sa vie et l’a aimé d’un amour inconditionnel. Il voudra plus tard une femme qui se comporte de la sorte. Mais il y a aussi celle qui est la partenaire sexuelle, comme celle qu’il a désiré vers l’âge de quatre ans, lorsqu’il a commencé à jouer avec son pénis et à se masturber (vers quatre ans, il ne se contente plus de se sentir bien par les soins qui lui sont prodigués, il y prend plaisir et identifie l’origine de ce plaisir). Il voudra donc une femme qui prenne soin de lui comme un bébé et une autre avec qui coucher comme le faisait son père. Et il est difficile que l’homme trouve ces deux images chez la même femme. C’est pour cela qu’il deviendra infidèle et pourra aimer deux femmes à la fois.

Il pourra renouer avec sa mère, continuer à aller diner chez elle tout en dénigrant les plats que lui concocte sa partenaire, bref maintenir le lien œdipien . Lorsque sa femme va le menacer et lui intimer l’ordre de couper symboliquement le cordon ombilical avec sa mère, il ira jeter son dévolu sur une autre femme, souvent mûre et d’un certain âge, ou qui est mère. Par contre, il trompera sa partenaire avec une femme plus jeune pour retrouver une nouvelle jeunesse, parce que sa partenaire ne répond qu’à l’aspect soins et attention et ne s’érige pas en objet sexuel satisfaisant. Mais en réalité, c’est pour recommencer les choses, recommencer une histoire de couple ; la jeunesse de la nouvelle partenaire n’est que purement symbolique ; c’est le signe de renouveau. Pour qu’il soit fidèle, l’homme doit choisir une femme qui soit capable d’adopter les deux facettes. C’est pour cela qu’il va demander qu’elle change, ou en tout cas il va lui offrir des cadeaux susceptibles de la changer dans le but d’ajuster l’image ou la facette dont il a besoin à un moment précis afin qu’il maintienne en éveil ses pulsions.

DISCUSSION ET CONCLUSION

On sait que des mères cautionnent l’infidélité de leur fils, que des femmes ferment les yeux sur l’inconduite de leur conjoint. J’ai sous-entendu que les hommes avaient une grande propension à l’infidélité. Mais si l’infidélité est un fait des hommes, elle se laisse entretenir par les femmes. Car, pourquoi au nom de la loyauté entre femmes ne refusent-elles pas les avances d’un homme marié ? Pourquoi les mères ne ramènent pas leur fils sur le droit chemin lorsqu’ils commettent l’adultère ? C’est à cause de la confusion des sentiments de la fille à l’égard de sa mère, qui se répercute dans la communauté des femmes, qui se soutiennent mais aussi se font du mal en faisant souffrir l’autre. J’admets mener notre propos vers un cul de sac ou un point de butée. C’est parce que les choses ne sont pas linéaires, l’infidélité n’est pas seulement le fait de celui qui passe à l’acte ; elle peut être le résultat d’une crise de couple, une occasion de s’arrêter et/ou d’évoluer autrement avec l’autre.

J’ai voulu parler de fidélité en terme de confiance et foi qu’on a en l’autre pour étendre son champ conceptuel car je suis souvent choqué en tant que psychologue de constater que l’on réduise la relation de couple à la sexualité, car souvent ce qu’on entend par infidélité, c’est le fait d’avoir eu une relation intime avec une autre personne que son partenaire. Cette façon de concevoir la vie à deux, cette tendance à porter au pinacle la sexualité comme étant la raison qui nous pousse à nous mettre avec l’autre nous ramène finalement au niveau des animaux, chez qui le couple est uniquement au service de l’accouplement et de la procréation. Or, ce qui nous différencie d’eux c’est le fait que nous raisonnons.

Raisonnons ! Lorsqu’on décide de faire confiance à l’autre, c’est parce qu’on a décidé de construire avec lui un projet de vie. Et lorsque l’autre échoue, on peut l’accompagner, l’aider à se relever et ne pas battre en retraite lorsqu’il manifeste la moindre faiblesse, surtout si, comme souvent, nous y avons une part de responsabilité.

Dr Jean Lumbala Wa Lumbala

Tous nos articles de Psychologies 

Toutes vos résolutions amoureuses pour 2018


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •