Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce sont certainement les formes géométriques les plus connues du continent africain. Les formes Kuba sont un classique de la décoration d’intérieur.

A l’heure où les textiles africains sont de plus en plus remis au goût du jour, les motifs iconiques des tapis Kuba sont tendance en matière de déco depuis un bon bout de temps. Ces tissus existent en  version tissée et en version brodée, et sont fabriqués à bas de raphia. L’étoffe Kuba a toujours été un vêtement lié à un rang et permettait (encore maintenant) d’identifier précisément les personnes sur l’échelle sociale. Les plus belles pièces sortaient des ateliers royaux. À la mort du roi, certains de ses pagnes étaient ensevelis avec lui ainsi que des costumes. Les motifs n’étaient pas d’inspiration libre et chaque roi se devait de choisir un répertoire de motifs marquant ainsi son règne. Les brodeuses travaillaient de mémoire, une partie du tissu était cachée par un autre tissu protecteur à mesure de l’accomplissement du travail. Cela explique le changement de construction parfois rencontré sur une même pièce.

Les textiles Kuba se caractérisent généralement par des entrelacs de formes géométriques.  Elles se déclinent essentiellement sur du textile, brut tissé, appelé shoowa, ou imprimé sur d’autres matières. Créées, teintées et brodées par des femmes du Royaume Kuba, dans la région du Kasaï, en République du Congo, ils ornent traditionnellement des tapis de velours, mais décorent aujourd’hui de nombreux objets. Les variations géométriques de ses motifs sont infinies, et leur coloration, exclusivement végétale, est également très riche. Ces textiles habillent avec chaleur coussins, chemins de table, tapis de sol, tapis muraux, et peuvent même être encadrés. Un must have !

S.K


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •