1416 Views |  Like

Pretty Yende, la cantatrice africaine à la voix d’or

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Née il y a 33 ans dans une famille de musiciens à Mpumalanga en afrique du sud, la jeune soprano Pretty Yende a grandi en chantant du gospel à l‘église.

Elle a aussi su s’inspirer de chanteurs d’opéra qu’elle voyait à la télévision. “Lorsque j’ai entendu la musique, la beauté et la joie que j’ai ressenti dans ces dix secondes, j’ai su que je pouvais le faire parce que c’est humain.”, déclare t-elle à propos de son premier album A journey.

Bien qu’elle ait chanté dans les plus prestigieuses salles d’opéra au monde, Pretty Yende espère surtout faire d’avantage apprécier la musique classique et l’opéra dans son pays natal: “je suis en train, du mieux que je peux, de rentrer dans chaque village, chaque coin de l’Afrique du sud pour éduquer et initier à la musique classique.”, confie t-elle.

Pretty Yende, la cantatrice sud-africaine

A l’international, sa carrière est impressionnante, malgré sa discrétion et son humilité. En 2011, elle remporte le Concours Operalia Placido Domingo et elle sort diplômée de l’Académie pour jeunes artistes de la Scala de Milan. Elle se produit sur la scène milanaise dans les rôles de Berenice de L’Occasione fa il ladro, Elvira de L’Italienne à Alger, Norina de Don Pasquale, Musetta de La Bohème, Barbarina des Noces de Figaro et la Grande Prêtresse d’Aida. En janvier 2013, elle fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans le rôle de la Comtesse Adèle du Comte Ory aux côtés de Juan Diego Florez et au Theater an der Wien dans le même rôle. Au cours de la même saison, elle chante pour la première fois le rôle-titre de Lucia di Lammermoor à Capetown.

Pretty Yende à l’Opéra nationale de Paris

La saison 2013 / 2014 marque ses débuts à l’Opéra de Los Angeles (Micaela) et au Staatsoper de Hambourg (Fiorilla du Turc en Italie) ainsi que son retour à la Scala de Milan dans Le Comte Ory. Au cours de la saison 2014 / 2015, elle chante Pamina de La Flûte enchantée au Metropolitan Opera, Rosina du Barbier de Séville à l’Opéra d’Oslo, Lucia di Lammermoor au Deutsche Oper de Berlin, Norina pour ses débuts au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, Susanna des Noces de Figaro à Los Angeles. En 2017, elle interprète Adina (L’Élixir d’amour) au Staatsoper de Berlin, Pamina au Grand Théâtre de Genève, Elvira (Les Puritains) à l’Opéra de Zurich (prise de rôle) et en 2018 elle fait ses débuts à l’Opéra national de Paris dans Le Barbier de Séville.

Après un premier album très réussi, dans lequel on découvrait une voix d’une incroyable fraicheur et des aigus étincelants, Pretty Yende sort dès le 27 octobre 2017 son second album, intitulé Dreams. Un talent brut à découvrir pour s’initier à l’Opéra et aux arts lyriques.

V.V


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •