470 Views |  2

Littérature I 10 conseils lecture pour vous évader

Partagez
  • 58
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    58
    Partages

La lecture stimule l’esprit ! L’imaginaire littéraire à le don de remuer nos méninges grâce à des thématiques qui poussent à réflexion ou de nous apaiser quelques instants en nous faisant rêver. L’un comme l’autre apporte une satisfaction au lecteur dès lors qu’il acquiert de nouvelles connaissances. Les livres sont des vrais trésors. Et comme dit l’adage : le savoir est une arme.

En ce début d’année, nous vous invitons pour l’occasion à découvrir les récentes sorties de romans africain pour une évasion fictive exquise. Aventures périlleuses, contes merveilleux, analyses sociales, plus il y a de catégorie plus vous êtes heureuse. Voici une liste de dix romans et recueils de nouvelles rien que pour vous, à lire prochainement.

  1. DJ L’infiltré – Adji Moussa

Je suis Clandoman, c’est-à-dire chauffeur de moto-taxi à Hayena, la capitale de Bourie. Mais personne ne sait que je suis agent secret de l’ASN (Agence de la Sécurité Nationale). Pas même Aïcha, ma chère amie, qui soupçonnait mes connivences avec le Directeur général de la Sécurité nationale ne comprend réellement cette situation. Je dois répondre ce matin à la convocation de mon DG. Je ne sais pas de quel sujet il s’agit. Est-ce par rapport au Yédjé ? Est-ce par rapport à la grève illimitée des fonctionnaires bouriens ?

2.  Tatouchka Le phoenix renaît de ses cendres – Fatouma Sounfountera

Tatouchka est l’histoire de deux amies d’enfance, Anita et Paula. Chacune d’elle emprunte un chemin différent à l’obtention de leur baccalauréat. Deux personnes de caractère, de milieu et de religion différents, séparées par les aléas de la vie et la distance, mais liées par une amitié indéfectible. L’auteur propose un roman basé sur la réalité sociale de la vie au Mali, à travers le parcours d’Anita, à la recherche de son bonheur, qui se bat pour se frayer un chemin dans la jungle de la vie.

3. Ikbana, la fille de l’eau – Tombon Soly

A Hinadou, chaque décade, les sages entrent en conclave dans le sanctuaire de la forêt interdite pour choisir la fille de l’eau de l’année, celle qui sera sacrifiée au génie protecteur du village pour qu’il continue de protéger ses habitants et leur accorde abondance et sécurité.

4. La fille au rouge à lèvres – Flaubert J.D Aka

Fruit d’un rituel satanique puis abandonnée, l’héroïne reçoit une éducation empruntée à l’orthodoxie des sociétés sécrètes africaines grâce à un père providentiel qui l’aime passionnément. Cependant, la malédiction semble baliser son chemin telle la phéromone d’une espèce sauvage. Le meurtre rituel dans une société qui se déshumanise n’épargne pas ses proches. Révoltée, elle décide de se venger avec pour seule arme son rouge à lèvres.

5. La victoire d’une chose – Honoré Liehi Tape

Ce recueil de nouvelles met en exergue les turpitudes des existences humaines. Il dépeint avec humour et réalisme les méfaits de l’amour, la méchanceté des êtres humains, le contraste entre le bien et le mal. L’œuvre est aussi le lieu de la valorisation des richesses culturelles africaines.

6. Sous les branches de l’Udala – Chinelo Okparanta

Dans la lignée d’Imbolo Mbue et de Chimamanda Ngozi Adichie, la découverte coup de cœur d’une voix puissante et singulière. Nommé pour de nombreux prix littéraires, porté par une atmosphère foisonnante où se bousculent les sensations, un roman bouleversant de courage sur la quête de soi, le poids dévastateur de la religion et des traditions, et la force éperdue de l’amour.

1968. Le Nigeria et la jeune république du Biafra se déchirent, les conflits interethniques sont chaque jour plus meurtriers, la population sombre peu à peu dans le désespoir. Au cœur de cet océan de violence, la jeune Ijeoma tombe amoureuse d’Amina. La relation des deux adolescentes est rapidement découverte et tous, mères, pères, voisins, amis, se chargent de leur rappeler qu’aux yeux de Dieu et de la loi, leur amour est criminel. Pour Ijeoma, un choix se dessine alors : se cacher et suivre ses désirs ; ou s’oublier et jouer le rôle que la société lui impose. Une existence prisonnière du mensonge, est-ce la seule issue qui s’offre à Ijeoma ?

7. La saison des fleurs de flammes – Abubakar Adam Ibrahim

Lorsque Hajiya Binta Zubaïru surprend Reza en pleine effraction chez elle, couteau à la main, son destin s’enlace à celui du jeune dealer. Malgré l’étrangeté de leur attirance réciproque, à leurs yeux interdite, éclot entre cet homme de main d’un politicien corrompu et cette veuve musulmane de trente ans son aînée une passion illicite, sensuelle et déchirante. À travers l’histoire tragique de cette union au parfum de scandale, composée de colères contenues et d’émotions taboues, de couleurs vivaces et d’odeurs éternelles, Abubakar Adam Ibrahim capture l’essence provocante du Nigéria comme peu d’autres romanciers ont osé le faire.

8. Les desseins de l’araignée – Moustapha Mbacke Diop

« Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens. »

A la disparition de la petite Ashanti, sa demi-soeur Esi se rend dans la Forêt maudite afin de la retrouver. Les deux filles vont faire la rencontre d’un personnage qu’elles croyaient disparu à jamais, et ensemble elles devront vaincre le maléfique souverain terrorisant leur peuple.

9. Sabor – Abdou Diop

Ce roman raconte la saga d’une famille dont l’histoire se confond avec celle du mystérieux royaume de Sabor, ce vaste territoire perdu dans le continent noir et qui vivait paisiblement selon les règles ancestrales jusqu’au jour où l’homme blanc y posa les pieds. À travers ce récit, l’auteur promène son miroir sur plusieurs générations de Saboriens et nous fait découvrir cette contrée depuis sa fondation jusqu’à son indépendance, en passant par l’arrivée des Blancs et le début de la colonisation.

10. De l’or sur les doigts – Diaty Condé

Ce roman aborde le métal jaune et ses mystères. Dans le Manden, l’or a tué des femmes et des hommes, parce qu’il a été volé par eux; il a provoqué des maladies mentales chez des villageois, parce qu’il a été détourné par eux, etc. dans les mines aurifères, l’or ne s’offre qu’aux mineurs artisanaux dont le comportement social est jugé irréprochable. Pour l’auteur, l’or est à la fois une pierre bénie et maléfique.

Si l’un d’entre eux vous plait, faites nous un retour de votre lecture. On compte sur vous.

Pour découvrir plus d’œuvres et d’écrivains :

Maria Izapango 


Partagez
  • 58
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    58
    Partages