1126 Views |  2

Le Bénin, une terre d’exception à découvrir absolument

Partagez
  • 66
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    66
    Partages

Aujourd’hui est un grand jour pour les béninois : un jour de grande allégresse. L’ancien royaume du Dahomey sous Hubert Maga, a en effet proclamé son indépendance le 1 août 1960, en ce jour de fête nationale, faisons un parcours sur le Bénin.

OUIDAH, BENIN – JANUARY 09: Dancers perform at a Voodoo Ceremony on January 9, 2012 in Ouidah, Benin. (Photo by Dan Kitwood/Getty Images)

Cultures, activités & gastronomies.. Retour sur les mœurs du pays.

Comment parler du Bénin sans débuter par  sa richesse culturelle, son immense patrimoine, et ses traditions variées. Considéré comme la Terre du « Vodoun », le Bénin à pourtant tellement d’autres flèches à son arc. Le pays abrite maintes cités royales notamment à Abomey (siège du royaume Dahomey), inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Les palais royaux d’Abomey peuvent être visite. Dans cet espace magnifique nous pouvons  trouver des collections de bijoux, d’armes, de statues en bois, de vêtements, d’objets d’ornement etc.. Un autre centre culturel un peu plus contemporain est celui basé à Ouidah : Musée à l’initiative de la Fondation Zinsou, qui se charge de faire connaitre les œuvres d’artistes africains. C’est le premier musée consacré à l’art contemporain qui a ouvert ses portes au Bénin.  La culture au Bénin commence à se faire dense, la jeune génération se charge de perpétrer l’Histoire tout en y rajoutant la nouvelle. Ainsi, on peut dire que cette fondation est une réelle passerelle entre l’Histoire et celle à venir.
La culture se disperse à travers tout le pays, et on constate ce dynamisme surtout dans les villes lumières du pays.

OUIDAH,  (Photo by Dan Kitwood/Getty Images)

Résultat de recherche d'images pour "palais royaux d'abomey"

Résultat de recherche d'images pour "fondation zinsou"

Les villes lumières du Bénin

Comme tous pays, certain(e)s villes/lieux  sont incontournables. Si vous décidez d’aller au Bénin vous ne serez pas déçu de ces endroits. Commençons par la grande ville de Cotonou, ville portuaire et la capitale économique du pays. Dans l’Afrique de l’ouest, Cotonou est connue pour son marché international, on pourrait même s’y perdre tant il est immense et rempli de divers produits. Après un tour dans le marché, vous pourrez vous diriger vers une des plages environnante afin de jouir d’un moment de détente.
Mais si Cotonou est la capitale économique, la véritable capitale est Porto novo  connue pour ses bâtiments coloniaux et la présence d’anciens palais du royaux (Roi Toffa). La capitale est bordée par plusieurs lacs  qu’il nous est possible de traverser en barque. On remarque que le Bénin est un pays ou la flotte ne manque guerre, et comment finir sur le sujet aquatique sans évoquer  la plage du Grand Popo. Ville côtière la plus touristique, Grand Popo est sans doute la destination favorite de la nation. Elle offre une plage calme et des vues paradisiaques. Cette ville plait car elle est la miniature du pays entier, là se trouve de véritables lieux de culte, des musées/temples et bien sur des activités balnéaires. D’autres villes se démarquent comme Parakou, Ouidah etc… mais les principales sont celles dont nous avons parlé. Enfin quelle sont les activités et la gastronomie béninoise ?

Grand-Popo, Bénin. Photo : Antoine Tempé

Ganvié

Ouidah

Activités et gastronomie

Dès le début il a été question de cultures et tradition, mais que nous est-il possible de faire sur place en tant qu’activités ou de déguster en tant que gastronomie ?
Beaucoup aiment se prélasser à la plage, bordées de cocotiers et  de douces collines. Le Bénin offre un étonnant condensé de paysages africains. L’activité de la pêche est aussi possible ou encore une excursion en pirogue sur le fleuve Mono. Les amoureux de la Nature, le parc national de la Pendjari  et sa savane peuplée d’éléphants, d’hippopotames et autres antilopes, sont là pour nous accueillir. C’est une vraie opportunité que de plonger dans la faune africaine. Tous ces efforts ne pourront être possibles sans bien évidemment une bonne alimentation et dans ce domaine, le Bénin a encore beaucoup de choses à enseigner.

Le bénin a beaucoup de nourriture en commun avec l’Afrique noire, mais ici nous allons cibler trois mets spéciaux de la gastronomie Béninoise.
— Le djèwo ou encore appelé Amiwo est un plat de pâte de maïs assaisonné avec de la sauce et parfois des condiments et consommée comme telle. Cette cuisine authentique béninoise est très appréciée pour sa simple valeur et est l’un des plats les plus admirés dans le sud pays.
—- L’Ablo quant à lui est réalisé grâce à la farine de maïs par fermentation. Il se mange essentiellement chaud et accompagné de poisson ou poulets  et sublimé par divers es sauces locale.
—- L’akassa une pâte blanche à base d’amidon de maïs fermenté, qui une fois cuite, a une un goût un peu acide, souvent elle s’accompagne d’une sauce épicée (ou non) appelée Moyo.
Beaucoup de plats comme on peut le voir sont tirés de la farine, toutes ces spécialités béninoises sont très populaires et modernes, elles représentent bien le Bénin.

Véritable lieu de culture et de divertissement, le Bénin est d’ailleurs surnommé le « Quartier latin de l’Afrique ». L’ancien royaume Béhanzin profite de son héritage culturel pour construire son présent. Cette terre dynamique et généreuse reflète l’esprit de la population à travers ses mœurs. Bonne fête au Bénin !

Olga Tchéhoun


Partagez
  • 66
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    66
    Partages