1171 Views |  Like

Carriériste et ambitieuse, la femme africaine entre mythes et légendes

Partagez
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    26
    Partages

Bien que les termes parité, égalité entre homme et femme ou « gender equality » inondent les médias et alimentent un grand nombre de débats de société, il y a encore de grands progrès à faire pour arriver à une lecture rationnelle des rôles sociaux !

Danai Gurira

L’un des domaines dans lequel l’égalité absolue a du mal à s’installer est sans nul doute, le monde professionnel. En effet, même à l’heure actuelle, la réussite d’une femme n’est pas saluée avec autant d’éclat que celle d’un homme. Étrange n’est ce pas ? Pourquoi lorsqu’une femme évolue, progresse et atteint un poste à responsabilité dans une entreprise, au sein d’un gouvernement ou d’un organisme international, on cherche des excuses, une justification, une explication, … Et si elle était tout simplement brillante, méritante et travailleuse ? On s’est penchée sur ces mythes et légendes qui circulent sur les femmes carriéristes et ambitieuses.

Le règne de la minceur

Il ressort d’une enquête du National Obesity Observatory (NOO), un observatoire anglais que les femmes qui font une brillante carrière dans le monde des affaires, juridique ou médical sont en général plus minces que les femmes qui occupent une fonction moins importante. Seulement 17% d’entre elles seraient obèses. Quelles pressions pour les femmes rondes ayant l’ambition de gravir les échelons dans leur entreprise ? Pas de panique Mesdames, les femmes carriéristes accordent seulement plus d’importance à leur apparence et plus particulièrement à leur physique et leur poids. Si vous portez bien vos kilos, pas de tracas, assurez-vous de rester coquettes et soignées en toutes circonstances. Les portes de la promotion ne pourront pas résister à une femme compétente et propre sur elle.

La promotion canapé

Bien que l’existence d’un lien entre pouvoir et sexualité n’est plus a démontré, il serait erroné de conclure à la promotion canapé pour toutes femmes ayant décroché un emploi ou ayant atteint les hautes sphères dans le domaine professionnel. Le phénomène existe mais il ne justifie pas toutes les belles réussites que l’on peut compter au sein de la gente féminine. Toutefois, il ne faut pas se leurrer, outre les compétences professionnelles, il y a toujours une part de séduction physique dans un recrutement. Et oui, on y revient, un dirigeant d’entreprise sera plus enclin à engager une femme (ou un homme) élégante pour représenter l’image de la société en dehors du bureau, la coquetterie et l’élégance sont des atouts à ne pas négliger. A vos poudriers !

Intelligentes et célibataires

En réfléchissant un instant, on remarque qu’on a toutes dans notre entourage une amie, sœur, connaissance désespérément célibataire… Et pourtant, elle est parfaite : belle, intelligente, elle a un très bon poste et gagne bien sa vie ! Mais qu’est ce qui cloche alors ??? Serait-elle cette célibataire enquiquineuse, la dame de fer qui ne laisse rien passer et qui ne pense qu’à sa carrière ? Pas spécialement, et heureusement, il n’y a pas de profil de célibataire type. Le célibat résulte des circonstances de la vie et souvent d’un amour de fac qui se termine alors qu’on vient de commencer à travailler et qu’on n’a moins de temps pour socialiser et se recréer un nouveau cercle d’amis. Sachez aussi mesdames que contrairement à ce qu’on croit, l’époque de la potiche « sois belle et tais toi » est terminé, à présent c’est la femme brillante qui a la cote. Ne cachez surtout pas vos connaissances et partagez les avec vos futurs prétendants, ils adorent ça !

Boss et tyrannique

Pinterest : @TChakaa

Certaines se sont peut-être reconnues dans le film « Le diable s’habille en Prada » ? Et oui, les patrons peuvent être tyranniques, manipulateurs et de très mauvaise foi. Mais est-ce un trait que l’on retrouve plus chez les femmes à la tête d’une équipe que chez les hommes ? Je vous laisse en décider… Toutefois, homme ou femme, ne tolérez sous aucun prétexte quoi que ce soit qui puisse nuire à votre équilibre, à votre santé ou à l’estime que vous avez de vous-même.

Le mot de la fin sera simple, en toutes circonstances et en dépit de tout ce qui peut être dit sur vous, sur vos choix, en tant que femme, en tant que dirigeante, restez vous-même !

Ne permettez à personne de vous faire rentrer dans un rôle, assumez ce que vous êtes, n’ayez pas honte de vos ambitions et projets. De près ou de loin vous êtes sûrement un modèle pour des femmes retenues prisonnières malgré elles dans une boîte.

SO

Tous nos dossiers Cultures & Société


Partagez
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    26
    Partages